les émaux

detail_email

Suite à un enseignement au CNIFOP et à l’étude des travaux de Daniel de Montmollin, j’ai pu établir des recettes se révélant à haute température.
Au cours d’excursions dans les campagnes environnantes, j’ai recueilli des végétaux (vigne, acacia, foin, lavande…) et les ai brûlé pour en récupérer les cendres. Ces cendres seront associées à des minéraux simples comme la silice, la craie ou encore le kaolin pour créer les émaux. De longs chemins de découvertes m’attendent pour utiliser au mieux ces cendres afin qu’elles deviennent grâce au feu des émaux singuliers.

Laisser un commentaire